Les multiples activités de Bartolomé de Las Casas, l'abondance de ses écrits et, surtout, les controverses passionnées qu'il suscite depuis si longtemps font que son personnage est plus illustre que compris. Bartolomé de Las Casas ne sera pas écouté, et la «destruction des Indes» s'achèvera par la quasi-extermination des Indiens, avec pour conséquence l'importation d'esclaves d'Afrique. Bartolomé de Las Casas (1474-1566) a consacré sa vie à défendre les Indiens d’Amé­rique dont les Espagnols avaient entrepris de conquérir les terres, et de convertir depuis la découverte du continent par Christophe Colomb en 1492. Bartolomé de Las Casas est né vers 1484 à Séville, en Espagne.Son père était un marchand et connaissait l’explorateur italien Christophe Colomb. En 1552, le dominicain Las Casas publie à Séville la plus terrible des dénonciations des excès du colonialism Prélat espagnol (Séville 1474-Madrid 1566). Las Casas reste dans l'histoire de l'Amérique comme le premier défenseur des Indiens opprimés. Jeunesse et origines familiales. En 1539, Bartolomé de Las Casas commence à rédiger sa Très brève relation de la destruction des Indes (1542) qui dénonce publiquement les agissements des colons dans le Nouveau Monde. Sauf la mémoire de l’Histoire, grâce à la voix, au réquisitoire implacable de Bartolomé de las Casas : sa Brève relation de la destruction des Indes, publiée en 1552. Las Casas reste dans l'histoire de l'Amérique comme le premier défenseur des Indiens opprimés.Et son oeuvre demeure un document unique, une source de première main, un réquisitoire parfois insoutenable. La Destruction des Indes, Bartolomé de Las Casas, THEODORE DE BRY, Chandeigne. Il fut sans doute rédigé pour le Congrès épiscopal de Mexico de 1546, alors que Bartolomé de Las Casas revenait de son évêché du Chiapas. En 1542, après avoir voyagé au Pérou et au Guatemala, il revient vers la péninsule et deux ans plus tard, le conseil des Indes écoute ses théories, ce qui fera grande impression sur Carlos Ier. Bartolomé de Las Casas, Histoire des Indes, 1560 L'avis de Sepúlveda : « (Bartolomé de Las Casas et Luis de Sepúlveda ont examiné) s’il est permis ou non de faire immédiatement la guerre aux Indiens pour les soumettre et leur prêcher ensuite l’évangile. Casas, Bartolomé de las -- (1474-1566) -- Et les droits de l'homme. La "Très brève relation de la destruction des Indes", rédigée assez tard (en 1542), est un pamphlet virulent contre la colonisation entreprise par les Espagnols. BARTOLOMÉ DE LAS CASAS ET LA TRATTE DES NÈGRES. Bartolomé de Las Casas ne sera pas écouté, et la « destruction des Indes » s’achèvera par la quasi-extermination des Indiens, avec pour conséquence l’importation d’esclaves d’Afrique. Las Casas reste dans l'histoire de l'Amérique comme le premier défenseur des Indiens opprimés. Indiens d'Amérique -- Amérique latine -- 16e siècle. Retrouvez tous les produits Bartolomé de Las Casas au meilleur prix à la Fnac. Théologien dominicain espagnol, évêque de Chiapas au Mexique, voyageur, écrivain, Bartolomé de Las Casas est l'un des premiers défenseurs des droits des peuples originaires d'Amérique. CINQUIÈME MÉMOIRE. Le réformateur des Indes. Las Casas reste dans l’histoire de l’Amérique comme le premier défenseur des Indiens opprimés. BARTOLOMÉ DE LAS CASAS. Fils d'un modeste marchand, après avoir étudié le latin et les sciences humaines, il embarque pour Hispaniola (1502), et participe à l'expédition menée par Nicolás de Ovando. Indiens d'Amérique -- Droits -- Amérique -- 16e siècle. de defensor de los indios a defensor de los negros (1995) La destruction des Indes (1995) El pensamiento lascasiano en la conciencia de América y Europa (1994) Bartolomé de Las Casas - Alvaro Huerga. Bartolomé de las Casas et le droit des Indiens (1995) La destruction des Indes (1995) Bartolomé de las Casas (1484-1566) (1995) Bartolomé de Las Casas ne sera pas écouté, et la " destruction des Indes " s'achèvera par la quasi-extermination des Indiens, avec pour conséquence l'importation d'esclaves d'Afrique. Il pensait que l'action guerrière, l'implantation violente parmi des gens naturellement libres entachaient d'illégalité une mission colonisatrice à laquelle, par ailleurs, il croyait. Prêtre puis dominicain (1522) à Cuba, il se fit le défenseur intrépide et inlassable des Indiens, dénonçant les abus de l'encomienda dans des ouvrages violents adressés aux princes espagnols, le plus célèbre restant Très Brève Relation de la destruction des Indes (1542). Fray Bartolomé de las Casas, O.P. Responsibility: Bartolomé de Las Casas, 1552 ; traduction de [l'espagnol par] Jacques de Miggrode, 1579 ; gravures de Théodore de Bry, 1598 ; introduction, établissement du texte, notes & analyse iconographique de Jean … Des milliers de livres avec la livraison chez vous en 1 jour ou en magasin avec -5% de réduction . Les fils de princes et de seigneurs de chez nous, élevés dans l’aisance et la vie douce, ne sont pas plus fragiles qu’eux, et même pas plus fragiles que les Indiens de familles paysannes. Bartolomé de Las Casas ne sera pas écouté, et la " destruction des Indes " s'achèvera par la quasi-extermination des Indiens, avec pour conséquence l'importation d'esclaves d'Afrique. Bartolomé de Las Casas (1474-1566) a consacré sa vie à défendre les Indiens d’Amérique dont les Espagnols avaient entrepris de conquérir les terres, et de convertir depuis la découverte du continent par Christophe Colomb en 1492. En réalité, cette pratique était depuis longtemps établie à l’époque où le défenseur des Indiens commença à proposer l’envoi de quelques Noirs, déjà esclaves, pour remplacer les naturels moins résistants, dans les travaux les plus pénibles. Selon une légende encore répandue, Las Casas aurait été l’instaurateur de l’esclavage des Noirs au Nouveau Monde. Jeune Bartolomé, alors âgé de 9 ans, était à Séville lorsque Christophe Colomb est revenu de son premier voyage en 1493; il aurait pu rencontré des membres de la tribu Taino que Colomb a ramené avec lui des Amériques. Le docteur Sepúlveda soutient l’affirmation (…). Le personnage de las Casas a gardé toute sa fascination et continue de focaliser l'enthousiasme des défenseurs des droits de l'homme et tout particulièrement, encore aujourd'hui, des Indiens d'Amérique. En 1537, le pape Paul III interdit l’esclavage des Amérindiens. Le personnage de las Casas a gardé toute sa fascination et continue de focaliser l'enthousiasme des défenseurs des droits de l'homme et tout particulièrement, encore aujourd'hui, des Indiens d'Amérique. Brevísima relación de la destrucción de las Indias. View all subjects; More like this: Similar Items DE LA LIBERTÉ DES INDIENS Achetez les produits Bartolomé de Las Casas et profitez de la livraison gratuite en magasin pour tous C'est à cette époque que se produisit la « conversion » de Las Casas. Le personnage de las Casas a gardé toute sa fascination et continue de focaliser l'enthousiasme des défenseurs des droit Las Casas reste dans l'histoire de l'Amérique comme le premier défenseur des Indiens opprimés.Et son oeuvre demeure un document unique, une source de première main, un réquisitoire parfois insoutenable. 39. tard (después), lorsqu'il eut pris conscience de cette injustice, il ne l'aurait émis pour rien au monde, car il les tint toujours pour injustement et tyranniquement réduits en esclavage, ni plus ni moins que les Indiens. Découvrez tous les produits Bartolomé de Las Casas à la fnac : Livres, BD, Ebooks, Livres en VO Bartolomé de Las Casas (1474-1566) est un dominicain espagnol, avocat de formation, qui s'opposa violemment au traitement réservé aux « Indiens » par les colonisateurs espagnols. Ce texte sur les esclaves sortit des presses le 12 septembre 1552, dans l'atelier de Sebastián Trujillo. La destruction des Indes - Bartolomé de Las Casas. Même si Bartolomé de Las Casas continua de soutenir que les guerres contre les Indiens étaient injustes, il resta, curieusement en faveur de l’esclavage des Noirs. Bartolomé de las Casas est peut-être né en 1474 à Séville, mais d'autres historiens l'y font naître vers 1484 ou 1485 [2].Il est le fils de Pedro de las Casas, modeste marchand qui appartenait semble-t-il à une lignée de juifs convertis par la contrainte après 1492, appelés marranes. Bartolomé de Las Casas. Défenseur des Indiens d'Amérique sous Charles Quint et Philippe II, Bartolomé de las Casas était un homme passionné, épris de justice, pour qui la fin ne justifie jamais les moyens. Las Casas dénonce les exactions inouïes subies par les Indiens, dans les Caraïbes, mais aussi en Amérique Centrale et du Sud. Ce sont aussi des gens très pauvres, qui possèdent fort peu et qui ne veulent pas posséder de biens temporels ; c’est pourquoi ils ne sont ni orgueilleux, ni ambitieux, ni cupides. Bartolomé de Las Casas ne sera pas écouté, et la «destruction des Indes» s'achèvera par la quasi-extermination des Indiens, avec pour conséquence l'importation d'esclaves d'Afrique.